Santé

Remboursement des lunettes, sur quels critères choisir sa mutuelle?

L’Assurance Maladie rembourse une partie des dépenses générées par l’achat de lunettes de vue prescrites par un médecin ; elles sont remboursées à 60%, sur la BR c’est-à-dire la Base de Remboursement, laquelle varie selon que le patient est plus ou moins âgé de 18 ans.

Pour les moins de 18 ans, la BR est de 30,49 € pour la monture tandis que la BR des verres varie, selon le degré de correction, entre 12,04 € et 66,62 €. Pour les plus de 18 ans, la BR de la monture est de 2,84 €, tandis que celle des verres s’échelonne entre 2,29 € et 24,54 €.

Or, le coût moyen d’une monture est estimé, selon les chiffres de l’association UFC-Que Choisir, à 470 €. La différence entre le coût réel des lunettes et celui considéré par la Sécurité sociale montre l’importance de souscrire une mutuelle. La complémentaire santé, ou mutuelle, vient en effet compléter ces premiers remboursements de base. Mais les remboursements ne sont pas toujours très clairs.

Mieux comprendre les remboursements d’une mutuelle

Il faut savoir que lorsqu’une mutuelle propose par exemple un remboursement de 400% de la BRSS, il s’agit d’un remboursement calculé sur la base du BR défini par la sécurité sociale ; en l’espèce, il sera de 11,36 € pour la monture d’un adulte (2,84*400%).

Il est souvent facile de se perdre dans les pourcentages présentés par les mutuelles en optique. S’ils paraissent à première vue impressionnants, ils représentent dans les faits assez peu. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour une complémentaire santé offrant des forfaits annuels de remboursement, par exemple 60 € pour la monture et 150 € par verre.

Ces forfaits sont plus transparents. Et dans ces forfaits, il est recommandé de privilégier ceux qui ont les maximas les plus élevés, pour avoir un remboursement intéressant.

Quelques précisions

Il faut également prêter une attention toute particulière à certaines questions lors du choix de sa mutuelle optique : un plafond de remboursement pour les lunettes de vue est-il prévu par la garantie ? le cas échéant, ce plafond est-il annuel ou mensuel ? le nombre de remboursement est-il limité à une seule paire de lunettes ou à plusieurs ?

Il faut en outre s’assurer de ce que la mutuelle choisie autorise ses adhérents à pratiquer le tiers payant chez l’ophtalmologiste et l’opticien, option qui permet de ne pas avancer les sommes qui seront remboursées.
Il est également intéressant de voir si la mutuelle envisagée prend en charge d’autres prestations concernant l’optique, comme les lentilles de contact ou la chirurgie correctrice de l’œil.